Julius Nicoladec, essais anachroniques

Un monde qui joue

 

Strictement interdit aux supporters de tous poils (tant pis s'il ne reste pas grand monde), des préceptes moraux pour les générations qui veulent survivre au désastre d'un monde qui "joue".

" Il existe un jeu collectif fort répandu, et tout à fait passionnant d’un point de vue anthropologique, qu’on appelle couramment, si nos souvenirs sont bons, le foot’r ball, ou quelque chose d’approchant. (...) Il s’agit de parvenir à introduire le plus de fois possibles, par l’utilisation quasi exclusive des pieds, de force ou par surprise, ou les deux à la fois, le projectile rond dans le trou ad hoc de l’adversaire."

Lecture en ligne

 

Les belles histoires d'antan

Qu'est-ce au juste qu'une histoire, en quel registre que ce soit ? En quoi une quelconque histoire pourrait-elle revendiquer prétention de vérité ? Petit essai à tendance philosophique et néanmoins bien instructif...

" Nous n’avons donc absolument pas les moyens matériels de voir la totalité de ce qui se passe, pour peu de plus qu’on puisse attribuer un sens clair à cette notion de totalité. Dans la pratique, on est d’ailleurs très loin du compte, et les plus fins observateurs n’enregistrent au mieux que quelques traits caractéristiques d’une situation qui déborde infiniment leur facultés d’observation. Alors, ceux qui y étaient en ont moins vu que ne peuvent raconter ceux qui ont collecté et recoupé des témoignages divers."

Lecture en ligne


Périnée 2000

En hommage à la grand sottise, naguère, du prétendu passage au second millénaire. Un petit divertissement arithmétique et romantique, interdit aux enfants, aux âmes sensibles et aux attardés pythagoriciens.

"Pourquoi, coupa-t-elle mes errements, veulent-ils donc que le fait, qui est d’ailleurs à peine un fait, que le soleil ait accompli en base 10, tel ou tel nombre rond de rotations autour du soleil, depuis la date de la naissance faussement présumée d’un hypothétique fondateur de religion ait une quelconque signification, eu égard à la réalité historique ?"

Petite nouvelle érotique, politique et mathématique, écrite en 1999, en réaction à la déferlante de bêtise dont nous gratifiérent à l'époque les médias et autres instructeurs des peuples.

Lecture en ligne


Peu ou prou

PEU OU PROU

Lecture en ligne

Trop, c'est trop, mais trop peu c'est trop peu. Combien faut-il de femmes pour satisfaire un homme, ou d'hommes pour satisfaire une femme ? Quand gagne-t-on trop d'argent, quand trop peu ? Quand y a-t-il trop de lois, et quand insuffisamment ? Quelques petites pages sur l'une des difficultés principales de notre existence, la difficulté de trouver le "juste milieu".

."Pour savoir ce qu’on aimait le plus, il fallait avoir goûté à ce qu’on aimait moins, car sinon, comment l’aurait-on su ?"


Processions

Lecture en ligne

Où il est question de cette curieuse manie, propre à plusieurs civilisations, de déambuler pour manifester leur mécontentement, et de la logique de cette pratique parfois déroutante.

"Ceux qui manifestent ne s'adressent au fond qu'à eux-mêmes. Il n'y a d'ailleurs qu'eux-mêmes qui puissent s'entendre jusqu'au bout, puis qu'ils se déplacent. Une marche contre le sida ou contre la pédérastie est en soi aussi efficace qu'une danse indienne contre la sécheresse. Avec tout de même un trait qui semble plus subtil dans la danse indienne, son côté circulaire."


 

Des choses diverses

Un peu aride, quasi philosophique, en hommage discret et anonyme à une belle auditrice, quelques propos introductifs sur ce que peut être une chose.

"Aussi bien, nous objectera-t-on, la chose qu'est effectivement pour nous un peigne n'existe dans l'objet matériel, que muni de sa fonctionnalité, qui n'est elle cependant que dans l'esprit des hommes, et donc que (...) les objets ont une surface conceptuelle qui déborde largement leur simple présence muette."

Lecture en ligne


 

En long et en travers

Petit essai politico-philosophique, où il est question de deux manières complémentaires, mais souvent contradictoires, d'appréhender le monde, et de l'aporie qui en résulte quant au concept de justice.

"Et s’il semblait à première vue un peu stupide de regarder ce qui est tel qu’il se présente de manière immédiate, sans chercher à comprendre d’où les divers composants du tableau résultaient, il m’apparut que cette manière aveugle de ne voir que le visible sans son histoire, avait aussi quelque intérêt"

Lecture en ligne

 

A rebours

Politiquement fort douteux, douze préceptes pour être sûr d'avoir le bonheur de rater son époque. Déconseillé à tous militants.

Qui a le goût de la vérité ne doit pas l’énoncer à mauvais escient. Celui qui ment a parfois un plus grand souci de la vérité que le sincère ; en tout cas, il s’en donne mieux les moyens.

Lecture en ligne